Dijon

Le tramway de Dijon naît à travers un choc d’offre et d’une réduction de la place de la voiture dans le centre-ville au fil des décennies, l’interdiction de la rue de la Liberté à la voiture, et seulement réservés aux bus et aux piétons, et d’un nouveau souffle avec l’arrivée des lignes de bus Lianes dans les années 2000

L’amélioration du réseau de TC :

Le réseau STRD naît en 1965, remplace la CTD, ce nouveau réseau mettra en place de nouveaux bus, et arrêtera le réseau de trolley le 30 mars 1966 après 16 ans de service Le réseau gagne de nouveaux usagers, en 1974, le réseau transporta 60 000 voy/j

En 1976, le réseau de bus se restructure, avec de nouvelle desserte

Fait plutôt rare dans notre pays à cette époque, rendre la rue aux piétons, et au TC C’est ce qui se fait en 1978 :

– La Rue de la Liberté, rendue au bus et piéton, à l’initiative du maire de l’époque Robert Poujade (le 1er des ministres de l’environnement)

Pour répondre à la demande de la fréquentation, le réseau reçoit des bus articulés en 1978

En 1986, le réseau STRD teste le Mégabus sur la ligne 12 sans donner de suite à ce choix de bus de 24m

En 1988, le réseau fête ses 100 ans d’existence, cette année là, c’est le lancement des lignes de bus de soirée entre le Campus et la gare de Dijon, et de la mise en place des lignes de bus scolaires en 1989

En 1999, le réseau se restructure de nouveau

En l’an 2000, le Grand Dijon adopte le PDU et prévoit pour 2004 :

– Augmenter les performances – Meilleure vitesse commerciale

– Plus de régularité

– Plus de lisibilité

– Plus capacitaire sur le réseau

Dans ce programme, il est prévu de faire « LIANES » sur 7 lignes

En 2004, le réseau change de nom commercial passant de STRD à Divia

Ce nouveau nom apporte aussi un changement profond dans le réseau ; nouvelles lignes, nouvelles dessertes, et de nouveaux bus entrent en service

Entre 1988 et 2004, le réseau connaît des améliorations et renforcement de service Le 24 octobre 2004, le réseau change d’identité (Nom : Divia) Change le réseau en profondeur, étend ses horaires de service sur les 7 lignes fortes « LIANES » (5h30 à 00h30)

Plan réseau de L’an 2000

Plan de 2009

Le succès est au rendez-vous, au point même que la Liane 1 entre Talant et Quétigny en passant par CHU et Campus atteint une fréquentation de 33 000 voy/j, ce qui est un peu la limite haute de capacité d’un bus, au point que cette ligne voit passer un bus toutes les 3min

Idem pour la liane 5 (20 000 voy/j) entre la Gare et le Campus.

Ces lianes totalisaient 80% de la fréquentation du réseau DIVIA

Du réseau de Lianes au tramway :

C’est pourquoi le 15 mai 2008, le Grand Dijon adopte le principe d’un TCSP sur 2 lignes avec des études sur le choix :

– BHNS

– Tram fer

– Tram pneu

7 axes en partant du centre-ville de Dijon sont étudiés :

L’axe A, C et E sont retenu pour la création des 2 premières lignes de tramway, elle relie :

  • De Dijon à Quetigny en passant par le CHU, le campus et le quartier populaire des Gresilles
  • De Valmy à Chenôve en passant par le centre de Dijon

Sur le tracé du futur réseau de tramway, il y a plusieurs variantes étudiées par l’agglomération sur le tracé des lignes A et B :

En tracé continu, la solution retenue, en trait pointillé rouge, option étudiée non retenue

Le tracé définitif :

En mai 2008, concertation publique sur le projet de tramway

Le 12 novembre 2008, le choix s’est porté sur le tramway fer

Le 27 novembre, Dijon et Brest signent la convention d’achat de rames de tramway, modèle unique, et permettant de réduire la facture d’achat unitaire

Quelques visuels du projet de tramway :

La Particularité du futur réseau de tramway est le CEMT du tramway est implanté sur l’ancien atelier SNCF de Perigny, le projet est construit sur 38 000m², dont 10 000 réhabilités :

– Remisage de maxi de 50 rames (actuellement 33 rames) & 215 bus

– Atelier maintenance Tram/Bus – PCC réseau

Le chantier est lancé en 2010, et mené tambour battant sur les deux lignes Le réseau est adapté en conséquence pendant 2 ans, avant refonte globale du réseau Divia Les 2 lignes sont inaugurées en 2 temps, car les rames ne seront pas toutes livrées pour la date d’ouverture

La ligne T1 : Gare – Quétigny est inaugurée le 1er septembre 2012

La ligne T2 entre Valmy et Chenôve est ouverte le 8 décembre

Le weekend inaugural de septembre, la ligne de tramway a accueilli 150 000 voyageurs

Le tramway tourne autour de 88 000 voy/j sur les 175 000 voy/j sur le réseau soit 50% de la fréquentation

La LIANE 5 transporte 18 000 voy/j, et devient la ligne de bus la plus fréquentée du réseau (Talant – Centre-ville – Université)

Après le tram, renforcement du réseau de bus « Prioribus » :

En 2017, le projet Prioribus est lancé

Le projet PRIORIBUS (Liane 5 et 7 et Corols) consiste à rendre les lignes plus performantes :

– Meilleure vitesse commerciale

– Optimiser les zones de correspondances

– 140 Quai bus PMR

– 122 feux priorité bus

– Pôles d’échanges

– 15M€

– Travaux de juillet 2017 à septembre 2019

A la base le réseau de TCSP devait se faire sur les 7 branches en étoile autour de Dijon, en mode tramway ou BHNS

CAPATRAM, le renforcement de la capacité du tramway :

Le réseau de tram connaîtra des travaux pour accroitre la capacité de transport sous le nom de CAPATRAM, Capacité Tramway

Le projet prévoit de réaliser des aménagements des terminus, et la création d’une 3eme voie à la station Université, la phase des travaux commence en 2024 et se termine en 2025

Extension du réseau de TCSP à l’étude :

Fin novembre 2022, le président de la Métropole annonce 3 réunions publiques sur le projet Métropolitain à travers 3 réunions publiques

Le président a annoncé le lancement des études sur l’extension du réseau de tramway, vers Chevigny saint Sauveur et vers Marsannay la Côte, l’appel d’offre pour les études de faisabilité et d’opportunité intègre aussi la réalisation d’un Tram-Train, d’une ligne de TCSP rapide entre l’Est et le centre ville, d’une 3eme ligne de tramway vers le Sud de Dijon, et la création de plusieurs lignes de TCSP diamétrales structurantes

Le résultat de l’étude est attendu pour 2025, la concertation publique sur les extensions du réseau de TCSP aura lieu en 2025, l’enquête publique en 2027 et la mise en service des extensions en 2030