Le Mans

Le Mans est la 1ere agglomération de -200 000 habitants à avoir un tramway en France, et le tramway le moins cher de l’époque, avec une politique de concertation et de pédagogie autour du projet de tramway très abouti

Le BHNS comme première étude :

L’histoire commence dans les années 70’s dans le but de réaliser l’élaboration d’un TCSP, suite à la perte d’attractivité du réseau de bus.

En 1967, il y avait 75 voy/an/hab En 1975, ce chiffre tombe à 44 voy/an/hab, par suite de la forte motorisation des ménages. La CUM (Communauté Urbaine du Mans), reprend la gestion des transports, en 1975, 4 lignes de bus représentaient 75% de la fréquentation du réseau

En 1973, le SDAU (Schéma Directeur d’Aménagement de l’Urbanisme), un programme qui définit les politiques publiques d’aménagement de l’agglomération, nouveaux quartiers, création de zone économique, nouvelles infrastructures de transport, etc….

Dans ce document, il est prévu de réaliser à terme un réseau de TCSP d’ici l’an 2000

En 1974, une première étude d’une ligne de TCSP est proposée entre la ZAC de Vauguyon, le centre-ville et l’Ouest du Mans

L’étude propose clairement la solution : Metro léger (tramway) et BHNS (appelé à l’époque Bus Bi mode)

La contrainte d’insertion urbaine est assez forte, la solution en viaduc est exclue pour des questions évidente de refus des habitants de voir un viaduc dénaturé les façades et l’architecture Mancelle

La solution souterraine est proposée pour la traversée du centre-ville, mais elle se révèle très coûteuse

L’étude parle aussi d’autres solutions de transport PRT, ARAMIS, VAL, Metro léger, Bus Bi mode, différents technologie, conduite manuelle, automatique ou semi-automatique

En 1975, la DDE de la Sarthe remet une étude d’un TCSP, qui ressemble à la précédente étude de 1974, avec un tracé qui varie sur la partie sud de la ville, la ligne dessert le parc des expositions

La première ligne proposait de relier Université – ZAC Vauguyon

Une autre ligne est proposée, mais c’est une ligne rocade

L’étude parle de contrainte d’insertion sur la voirie, et part aussi en proposition de variantes, des passages en souterrain sur certaines parties de la ligne, nécessairement coûteuse

En décembre 1975, un autre rapport des services de la communauté urbaine du Mans retient aussi le même tracé que les 2 précédentes études, un tracé entre l’Université et la ZAC Vauguyon, en passant par le centre-ville, Place de la République, Avenue Bollée, la ZUP des Sablons et la ZAC Vauguyon

En 1983, pour l’élaboration du PDU, le CETUR propose même de revoir l’aménagement de l’espace public au profit des autres modes de transports

Clairement, le rapport du CETUR (Centre d’Etude Transport, Urbanisme et les constructions publiques) parle des choix politiques réalisés dans d’autres pays européens, ou la voiture est réduite à sa juste place

L’heure des études de tramway :

Entre 1975 et 1990, aucune autre étude est réalisée,

En 1990, avec le dossier de prise en considération du projet de TCSP en tramway (tramway sur fer à cette date)

Le projet prévoit 3 variantes dans le centre-ville :

  • Par République et Gambetta
  • Par Comte de Maine (Place De Gaulle), Jacobins et Eperon
  • Par Place De Gaulle, Jacobins et remonte ensuite vers l’Ouest
  •  

Le tracé de cette ligne de tramway fait entre 9 et 10 km et entre 19 et 20 stations pour un coût entre 740 et 831M Frs

Ouverture de la ligne en 1995

Et pourquoi pas le TVR ? :

En 1991 : la SOFRETU propose une ligne de TCSP sur pneu, entre l’Université et les Glonnières

La SOFRETU est épaulé par les cabinets d’architectes et de paysagistes sur l’aménagement autour de la ligne de TCSP

Le projet prévoit un passage dans le centre-ville par la place Briand, puis la place des Jacobins et ensuite par l’avenue de Rostov sur le Don et la place de l’Eperon et la rue Gambetta

Dans cette étude, on découvre même une variante proposée pour la desserte de la Gare et du quartier d’affaire tertiaire au sud de la Gare avec l’arrivée de la LGV Paris – Le Mans

Soit une desserte de la Gare Sud et de Novaxud, ou bien une ligne spécifique de SK pour desservir ce quartier au sud de la Gare en viaduc

En 1992, le dossier TVR est pris en considération, on découvrira que le tracé par la Gare se fera uniquement par la Gare du Nord

On notera l’idée d’une 2eme ligne de TVR entre les Hauts de Coulaines, Jacobins, le bas de l’avenue de Bollée, et le quartier des Sablons

La première ligne fait 9,86km et 17 stations, pour une fréquentation estimée de 52 000 voy/j avec 2 900 voy/heure et par sens à l’heure de pointe

Date de mise en service en 1998

Le choix pragmatique – Le tramway sur fer :

En 1997, un plan 1/1000e de l’étude définitive d’aménagement de la ligne de TCSP est présentée En même temps, la Communauté urbaine du Mans valide le passage par la place principale du Mans, la place de la République.

En 1998, le dossier est de nouveau pris en considération, mais il y a un changement dans le projet initial de 1991, la ligne sera ajoutée d’une branche pour desservir les Sablons

Date de mise en service prévu en 2005

La future ligne fera 13,50km et 32 stations 

Le projet prévoit une 2eme ligne de tramway entre Bellevue et le quartier sud de la Gare à terme

En 1999, le président de l’agglomération, Mr Boulard est convaincu de l’utilité du projet

En 1999, le choix du tramway sur fer est clairement mis en avant, une solution éprouvée, par rapport à un TVR qui est choix technologique propriétaire, et donc très risqué

Le président, Mr Boulard porte le projet dans les réunions publiques Les Manceaux sont sceptiques sur l’utilité du projet de tramway, pensant que c’est réservé aux grandes villes. Mr Boulard en fait un projet phare s’il est élu en 2001 à la Mairie du Mans

A l’issue de la concertation, des choix ont été fait sur le tracé, et les aménagements sur les lignes de bus, dont voici les choix prises à la sortie de la concertation de l’an 2000

Des variantes de tracé pour la partie de l’Hopital à l’Université avec 4 variantes de tracé, le choix se portera à l’issue de la concertation d’un passage par l’Av Klotz, Av Laennec, et Messiaen, puis il finit son parcours au terminus de l’Université sur la Rue Harel de la Noë

Le pôle d’échange Tram / Bus de la station St Martin a eu aussi des propositions d’insertion de tracé pour aller vers l’Espal

La solution retenue est de passer par la gauche en sortant de la station sur un secteur arboré et aménagé pour ensuite aller vers son terminus de l’Espal au lieu de bifurquer par la droite, de descendre pour franchir le carrefour en dénivellé en épingle

La solution retenue permet aussi de repenser complétement ce carrefour très routier à la base

Le tracé définitif à la sortie de la concertation publique :

Quelques visuels du projet lors de la concertation publique :

Solution non retenue du pôle d’échange St Martin :

Secteur des Sablons :

Rue Gambetta :

Place République :

Centre ville :

Entre le Campus Ribay et l’Hôpital :

Mr Boulard gagne les municipales de 2001, la bataille commence entre l’opposition (pro pneu) et la majorité (pro fer) sur le mode de tramway :

– Tram Fer

– Trams sur Pneu

La fiabilité du tram fer et la non-fiabilité du tram sur pneu donne vainqueur le choix du tram fer

En 2002, l’Etat prend en considération, et Le Mans peut percevoir des subventions (42M€ puis 12M€ à la suite du gel du financement des TCSP). 15M€ région Pays de la Loire En 2004 a lieu l’enquête publique, & le chantier démarre dans la foulée à la suite de l’obtention de la DUP

RCP Design proposera 3 versions du design :

– Culture (1ere photo)

– Energie (2eme photo)

– Nature (3/4eme) RCP Design proposera 3 versions du futur tram en design, la version Nature est choisie par consultation via la presse

Un travail pour approfondir ce design

En septembre 2005, le design, et la couleur du futur tramway a été dévoilé, par suite des choix des élus communautaire La livrée orange s’inspire de la couleur des briques des remparts de la vieille ville, et la face avant du design Nature est retravaillée

En septembre 2005, le design, et la couleur du futur tramway a été dévoilé, à la suite des choix des élus communautaire La livrée orange s’inspire de la couleur des briques des remparts de la vieille ville, et la face avant du design Nature est retravaillée

Entre 2004 et 2007, le projet passe au stade chantier, perturbant la vie des Manceaux, mais c’est pour un vrai saut qualitatif en termes d’aménagement urbain, et de qualité de vie en centre-ville

La nouvelle ligne de tramway est inaugurée le WE du 26-27 novembre 2007, près de 250 000 voy ont emprunté le tram lors de ce WE inaugural.

Les Manceaux sont conquis !

Le projet du tramway a couté 302M€, soit 17M€ / km, le moins cher de France à l’époque, bien avant Besançon

Dès les premières années, la ligne est fréquentée par 50 000 voy/j ce qui est une bonne fréquentation pour une ligne de tramway d’une agglomération de cette taille

La nouvelle ligne de tram en 2007 a permis de réduire de 30% le flux automobile sur l’axe du tram sans report sur d’autres axes.

La nouvelle ligne T2 à Coulaines et la ligne T3 de BHNS à Allonnes :

4 ans plus tard, en 2011, le projet de Ligne T2 est présenté, et doit relier la Gare du Mans à Coulaines, elle remplacera la ligne de bus N°3, la plus fréquentée et saturée avec 3 000 voy/j.

Très vite, la branche des Sablons est intégrée dans le projet de ligne T2

En plus de la ligne T2 Une ligne de BHNS ligne T3 (appelé Tempo) entre Allonnes et Le Mans Gare est prévu Coût : 41M€ Cette ligne est en site propre sur une très grande partie du parcours, entre la Gare et la ville d’Allonnes La fréquentation attendue ne justifie pas un tram

Le chantier est lancé en 2012, après la DUP, la ligne est ouverte en 2014

Il y a en plus 3 km d’infrastructure sur le réseau tram son coût est de 81M€ avec le projet de ligne de BHNS Tempo ligne T3

Ouverte en 2014, la branche vers Coulaines passe de 3 000 voy/j à 10 000 voy/j avec le tram

La ligne T2 est fréquentée par 25 000 voy/j

Le développement futur : Vers des lignes de bus « Chronolignes » :

Le développement en cours est la réalisation de Chronolignes sur les lignes C4, C5 et C6, avec des portions de lignes en site propre intégral, et d’autres sont des aménagements simple de couloir de bus et de priorité de bus

L’ouverture de ces lignes est prévue pour 2026

Pour finir, une halte TER à l’Hôpital en correspondance avec la ligne T1 du tram Coût 8M€ Pour 2023 Nom de la Halte : « Gare Hôpital – Université »

Le projet prévoit la construction de 2 quais, une passerelle et 2 escaliers et d’un parvis vers le tram

Les rames de tramway seront toutes allongées à 44m, pour plus de capacité de transport, ce projet doit se faire d’ici 2025, date des mises en exploitation de ces rames allongées

Liste des versements des archives du Mans :

745W41 : Voirie et transport en commun, procédure de concertation sur le choix du mode 1981-2000 de transports en commun en site propre (1981-1999) ; projet d’aménagement de la gare nord [2000′] ; position politique des élus communautaires sur le tgv atlantique puis sur le contournement du Mans (1981 ; 1996-1997) ; argumentaire du parti les Verts sur le projet autoroutier A28 Alençon-Le Mans-Tous (1998) : rapport, délibération, étude, convention, fiche pratique, mémoire, déclaration, dossier de presse.

391W157 Transport en commun en site propre, projet de la société Sofretu : note 1990-1991 d’avancement n°1 et 4, 1990 ; variante de tracé et élément complémentaire d’insertion, 1991.

391W158 Transport en commun en site propre, projet des bureaux d’études Via transport : 1991-1992 rapport, synthèse, plan.

391W159 Transport en commun en site propre, projet du bureau d’études Segar ingénierie 1995-1996 et Act consultants : rapport, synthèse, plan.

79WCum1 Etude d’une première ligne de transport en commun en site propre, passation de 1973 l’avenant : délibération, devis, acte d’engagement. – n° 73-8280 : BERU.

195WCum123 Transport en commun en site propre, projet de création : rapport de décembre 1975-1983 1975 ; plan de déplacement urbain, élaboration : rapport, compte-rendu, 1983.

219WCum7 Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme du Mans : plan, rapport 1972-1974 justificatif d’avril 1973, schéma d’ensemble de l’état actuel de la région mancelle de novembre 1972, plan schéma d’ensemble 1e phase de novembre 1972, plan à long terme, annexes transports, énergie électrique de septembre 1974 , annexe d’avril 1973, annexes sanitaires et d’alimentation en eau de novembre 1972, et annexes transports réseau de voirie rapide et de transport en commun en site propre de novembre 1972.

219WCum97 Transport en commun dans l’agglomération mancelle, étude relative à la 1973-1975 réorganisation du réseau ; définition d’une première ligne de transport en site propre : compte-rendu, rapport, statistique, texte officiel.

219WCum98 Transport en commun dans l’agglomération mancelle, étude (liste ci-dessous) : 1965-1975 rapport.

– résultat d’une enquête horaire de travail au Mans, mai 1965,

– programmation des opérations de transport en milieu urbain : dossier d’agglomération par le ministère des Transports, 1973,

– étude sur la première ligne de transport en commun en site propre par la Dde

et la Cum, février 1974,

– agglomération du Mans : conception et comparaison des variantes de transports à 10 ans par la Dde et la Cum, avril 1975,

– Le Mans : dossier d’agglomération transport par la Dde et la Cum, septembre 1975 (3 volumes)

– projet d’une première ligne de transport en commun en site propre, décembre 1975.

219WCum101 Projet de transport en commun en site propre, étude technique pour le tracé de 1974-1975 la ligne est-ouest : correspondance, rapport, plan.

246WCum4 Transport urbain, enquête sur la fréquentation du réseau : rapport, plan, 1974 ; 1973-1979 projet de développement du service de transport urbain de l’agglomération mancelle pour la période 1979-1984 : correspondance, contrat, étude, compte-rendu, plan, 1977-1979 ; projet d’une première ligne de transport en commun en site propre : étude de Beru de 1975, contrat, texte officiel, compte-rendu, note, correspondance, délibération, 1973-1975.

1989-1995 – 271WCum87 Transport sur voie réservée, projet d’une première ligne de transport en commun 1989-1995 en site propre : dossier de prise en considération, projet.

1992-1999 – 360WCum68 Aménagement d’un tramway, élaboration du dossier de prise en considération du 1992-1999 projet de transport en commun en site propre au Mans : rapport, plan, correspondance, compte-rendu, tableau financier.